Du sanctuaire de Kokuzō à la cascade de Tarutan

Peu avant les célébrations du nouvel an, j’ai eu l’occasion de me rendre en famille dans le quartier de Teno. Nous avons débuté la journée par une visite au sanctuaire de Kokuzō, le sanctuaire de choix de mon épouse. Comme vous pouvez le constater sur les photos, la longue allée était déjà décorée avec des lanternes en papiers afin d’accueillir les nombreux visiteurs attendus pour le lendemain.

 


Après la traditionnelle prière, j’ai eu l’idée d’aller visiter la cascade de Tarutan (ou Tarutan no taki), une cascade ou je n’étais encore jamais allé malgré mes sept années passées sur Aso.

 


 

Il est possible de se rendre près de la cascade en voiture, cependant le chemin n’est pas très large et la pente peut être assez abrupte par endroits. Nous sommes donc partis du sanctuaire à pied et avons débuté l’ascension. Cette cascade se trouve en effet dans les hauteurs de la bordure extérieure de la caldeira d’Aso. Et c’est, je trouve, tout ce qui fait son charme.

 

 

La montée en elle-même n’est pas très longue mais en compagnie d’une petite fille de quatre ans, il nous a fallu pas moins de trois quart d’heure pour en arriver à bout. Juste avant d’arriver au pied de la cascade se trouve une pancarte de Michi no Eki Aso. Tarutan no taki est l’un des nombreux lieux d’Aso que nous soutenons en tant qu’héritage naturel d’importance pour la ville d’Aso. Nous avons d’ailleurs pu inclure une courte explication en anglais pour les visiteurs étrangers qui pourraient avoir du mal avec le déchiffrage de kanjis.

 

 

Une statue de Fudō Myōō, une divinité du bouddhisme, veille sur la cascade de Tarutan et mon épouse en a profiter pour faire une prière. Une seconde statue de cette même divinité se trouve aussi plus en hauteur au niveau de la cascade.

 

 

La cascade en elle-même n’est pas des plus impressionnantes mais la sérénité du lieu est remarquable au premier sens du terme. Nous n’avons d’ailleurs croisé personne sur le chemin que ce soit à l’aller ou au retour. Il est aussi possible de prendre un petit chemin pour atteindre le haut de la cascade et ainsi prendre un peu plus de hauteur. On se retrouve en chemin au niveau du toit du « local » qui se trouve sur la droite de la première statue de Fudō Myōō et la vue est parfaite pour une bonne photo.

 

 

En bref, je conseil la cascade de Tarutan a tous les amoureux de calme en pleine nature et même s’il m’a fallu sept ans pour enfin découvrir ce lieu il est certain que je n’attendrai pas aussi longtemps pour y retourner. A bientôt sur Aso !

 

 

Franck.

カテゴリー: Blog en français, Recommandations   タグ: , , , , ,   この投稿のパーマリンク

Sur le même sujet

Aso et le sanctuaire Shimo, sanctuaire de la grêle en été

  Bonjour à tous,   Aso change de couleur tous le...

Le sanctuaire d’Aso en reconstruction, reportage sur place

Bonjour à tous, Aujourd’hui, je vous emmène en balade autour de...

Fujitani Jinja, sanctuaire dans la forêt du mont Aso

Bonjour à tous!   Aujourd’hui je vous invite à vous joind...

Le sanctuaire de Ogi au pied du Ogidake

Un de mes collègues s’est rendu récemment dans le district de Namino...

Derniers articles du blog

2022.01.11

La tradition du Dondoya à Aso

Les traditions liées au nouvel ...

2022.01.08

Aso Take Akari illumine les soirées du quartier de Uchinomaki

Le quartier de Uchinomaki est ...

2022.01.02

Du sanctuaire de Kokuzō à la cascade de Tarutan

Peu avant les célébrations du ...

2021.12.27

Toshikoshi Soba et l’arrivée du Nouvel An au Japon, et à Aso!

Bonjour à tous,   Ç ...

2021.12.20

Aso Candle Night, l’évènement de l’hiver qui réchauffe les cœurs!

Bonjour à tous,   O ...

Articles populaires