Aso no Yu, bain traditionnel dans la caldera d’Aso

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, journée détente pour prendre soin de soi. Entre petites averses et les pluies diluviennes dignes d’un déluge, on a peine à se réchauffer.

Allons donc nous prélasser dans les bains publics, alimentés par les sources chaudes de la caldera d’Aso. Le “onsen”, ce qui se traduit littéralement par “source chaude” est une tradition tellement ancienne et prisée, que les japonais se battent en désignant chacun leur bain préféré comme étant le tout premier dans tout le Japon!

Rien de tout cela ici, retour au calme de la caldera.

Dans le quartier d’Uchinomaki, plusieurs sources chaudes alimentent des bains publics. Certains plus anciens que d’autres, complètent parfois une auberge traditionnelle, appelé ryokan. Voici les chambres japonaises du ryokan Aso no Yu: tatamis, fenêtres et portes coulissantes, la simplicité avant tout.

Bon, venons en au coeur de notre démarche; nous reposer dans l’eau.

Quoi de mieux qu’un bain extérieur, bien chaud, entouré de verdure, avec l’air frais de la montagne qui, bien que chargé d’humidité, nous rafraîchit. Chaque onsen a sa particularité, l’eau ayant des propriétés uniques, dépendantes des nappes phréatiques et de la géothermie qui les génèrent.

À l’intérieur, plusieurs types de bains et un coin pour se nettoyer. L’hygiène corporelle est importante, vous verrez, ça soulage l’âme. Les bains sont établis en deux parties; on y entre donc séparément en fonction de notre sexe de naissance: homme ou femme. Bien sûr, tout le monde est tout nu. C’est assez impressionnant au début du parcours, mais après s’être débarbouillé et avoir serré sa petite serviette pendant 10 minutes, nombreux sont ceux qui se laissent aller.

Ce n’est pas pour tout le monde, mais dans mon cas, l’essayer, c’était l’adopter. Les vieilles dames et les jeunes mamans avec leurs enfants, tout le monde jette un rapide coup d’oeil à l’étrangère, puis après un bonjour dans la langue locale, tout le monde se détend. Les enfants, quelque soit leur sexe, accompagnent le parent qui les baigne à la maison. Ce n’est que normal.

Il est important de noter que les établissements de bains traditionnels n’acceptent pas les personnes avec des tatouages. Tout simplement parce qu’une personne tatouée représente une caste particulière de la société japonaise qui, d’après les propriétaires des bains, n’ont pas leur place dans ceux-ci.

Heureusement pour nous, étrangers, il y a de plus en plus de tolérance envers les tatouages, et dans certains établissements, il y a même moyen d’éviter de se montrer au public: Des petits bains privés. (Ils existent aussi dans des chambres privées dans le cas des ryokan de luxe.) On les appelle bains familiaux. Une réservation est parfois nécessaire et la durée de la baignade est préétablie.

Pour ceux qui voudraient y passer la nuit; le ryokan Aso no Yu propose des plats issus de la cuisine locale comme le “Dagojiru”, soupe miso typique de Kumamoto avec des boules de pate de farine de blé. Puis, comme le veut la tradition, des repas qui n’en finissent pas, soupe, poisson, légumes, riz, tout est local et préparé d’une manière incroyable.

Pour les végétariens d’entre nous, les ryokan sont toujours prêts à accommoder les goûts de leur clients, au moment de la réservation, communiquez donc vos préférences culinaires!

Demain matin, bien reposés, une belle journée nous attend. Mais avant de partir, n’oubliez pas de goûter encore à l’eau de source (froide) qui s’écoule aussi sur la propriété d’Aso no Yu.

Bon bain, et à bientôt!

Nathalie

Site en japonais: Aso no Yu

カテゴリー: Blog en français, Recommandations   タグ: ,   この投稿のパーマリンク

Mots-clés

Sur le même sujet

Aso et les poissons volants dans le vent

Bonjour à tous! Le temps des poissons volants est arrivé à Aso. ...

Articles populaires