Nature, culture et traditions : Ogidake (ou mont Ogi)

La ville d’Aso est très large et s’étale au-delà de la limite naturelle fixée par la bordure extérieure de la caldera. Et aujourd’hui nous allons nous intéresser au mont Ogi situé dans le quartier de Namino.

 

 

C’est un quartier sur lequel j’ai eu récemment l’occasion d’écrire sur ce blog dans un article concernant le Kagura, cette danse traditionnelle narrant les aventures des divinités du Shinto, la religion autochtone japonaise. Je vous renvois d’ailleurs au lien suivant pour plus d’informations à ce sujet. https://www.aso-denku.jp/french/2020/07/nakae-iwato-kagura-une-danse-traditionnelle-pour-conter-lhistoires-des-divinites/

 

C’est d’ailleurs depuis le site ou se déroule les représentations de Kagura que je débute habituellement l’ascension du mont Ogi. Je recommande aussi la visite du sanctuaire d’Ogi qui se situe dans le même périmètre. Monter sur le mont Ogi est à la portée de tout le monde et ne prends pas plus d’une quarantaine de minutes (cela peut varier selon votre vitesse de marche). A noter qu’il il est aussi possible de monter directement en voiture jusqu’à un parking situé pratiquement sur le sommet.

 

 

Pour profiter au mieux du mont Ogi, il est préférable de s’y rendre un jour de beau temps, avec un ciel bien dégagé. En effet, avec les bonnes conditions météorologiques il est possible de profiter d’une vue à 360 degrés qui s’étale sur des kilomètres devant vos yeux. Au sud, se trouve le mont Sobo dans la préfecture de Miyasaki. A l’ouest le mont Aso qui depuis le mont Ogi nous offre une silhouette bien différente de celles dont nous sommes habitués. Enfin, au nord se trouve les montagnes de Kuju de la préfecture d’Oita. La vue couvre donc les montagnes de trois préfectures !  

 

 

Le mont Ogi fait partie de ma liste de recommandations pour tout ceux qui se rendent a Aso. Malheureusement, il est difficile de s’y rendre si l’on ne possède pas de véhicule et les conditions météorologiques sont aussi à prendre en compte. Néanmoins, la vue combinée avec le sentiment d’isolement (les visiteurs sont peu nombreux et il n’est pas rare de se retrouver seul) en fait un lieu qui personnellement est l’un de mes favoris de la région. Ogidake n’est pas très connu et figure surement sur peu de guides touristiques et c’est peut-être ce qui en fait une destination de choix.

 

 

Franck. 

カテゴリー: Français Blog, Recommandations   タグ: , , , , ,   この投稿のパーマリンク

関連記事

Randonnées à Aso : Tagoyama

Si vous avez déjà cherché un hôtel où passer la nuit sur Aso, vous ê...

Randonnées sur le mont Aso : Kishimadake

Après le mont Eboshi, je vous propose de gravir le mont Kishima, ou ...

Randonnées sur le mont Aso : Eboshidake

La pluie ne cesse de tomber sur l’ensemble de l’ile de Kyushu et don...

Mer de nuages sur Aso

La mer de nuage sur Aso est un spectacle de tout beauté. J’ai pour m...

Nakae Iwato Kagura, une danse traditionnelle pour conter l’histoire des divinités

Si vous suivez les informations japonaises, vous savez sans doute qu...

Derniers articles du blog

2020.08.10

Jour de la reprise du trafic ferroviaire entre Kumamoto et Aso: rapport photos et visite surprise de Kumamon!

  Ce samedi 8 aout ...

2020.08.07

Randonnées à Aso : Tagoyama

Si vous avez déjà cherché un h ...

2020.08.03

L’éventail de Kario sur la bordure extérieure de la caldera d’Aso

Quand on s’installe au Japon, ...

2020.07.31

Nature, culture et traditions : Ogidake (ou mont Ogi)

La ville d’Aso est très large ...

2020.07.27

Randonnées sur le mont Aso : Kishimadake

Après le mont Eboshi, je vous ...

Rappel