La langue d’Aso; le dialecte “Kumamoto-ben” ou “Aso-ben”!

Bonjour à tous,

 

Aujourd’hui rentrée des classes (très en retard) et petite virée au cours de langue.

Légère, la virée, c’est promis!

Au Japon, comme vous le savez bien évidemment, on parle japonais. Mais comme dans tout pays, ou toute région linguistique, la langue connaît des variations et des courbures intéressantes.

Éventail de Kario (article du blog ici.)

Au Japon, le plus réputé (et craint) des dialectes est probablement celui d’Ōsaka. Plus cru que le “beau langage” de Tōkyō, il est souvent apparenté à un type de personnage caractériel dans les films ou les mangas.

À Kumamoto, et dans l’ensemble du sud du Japon, de Kyūshū, les dialectes ne s’apparentent en rien à ceux du nord du pays. Kyūshū, avec ses hautes montagnes connaît aussi des variations improbables dans sa langue, car l’altitude (et par conséquent la température ambiante) semble avoir un effet sur la façon de prononcer le japonais.

– ASOBEN –

 

Certains mots, plus anciens, sont plus présents ici, l’intonation chante différemment et les terminaisons de mots sonnent plutôt sourdement. On mâche allègrement les “n” et les “m” en milieu de mot, ce qui rend la langue d’autant plus rapide à prononcer.

Puis, les habitants de Kumamoto ont tendance à ajouter le suffixe “-san” à toute chose ou concept qui les entoure. Utilisé d’habitude en conversation pour accompagner le nom d’une personne, il semble que chaque chose possède vraiment un âme dans ces contrées.

Exemple frappant: Migi-san (à droite), Hidari-san (à gauche).

 

Demander son chemin, et ne pas toujours savoir où l’on va, au final.

 

Si on avait pu enregistrer les anciennes générations sur des cylindres sonores, on aurait vraisemblablement constaté une évolution surprenante pendant le siècle dernier: les dialectes et même la langue japonaise importent des influences externes et se mélangent assez fréquemment.

Il ne me semble pas nécessaire de préciser que, pour toute personne étrangère à ce dialecte, il relève d’un travail herculéen avant d’assimiler correctement toutes les nuances. Le dialecte se transmet évidemment de génération en génération et s’applique donc aussi au vocabulaire des enfants. 

 

Apprendre l’Aso-ben avec une professionnelle, en goûtant au meilleur maïs de la région!

 

Voici quelques mots ou expressions à retenir, si cela vous tente. Servez-vous en pour entretenir votre mémoire ou épater quelques locaux lors de votre prochaine visite. (On vous attend!)

Dialecte de Kumamoto: (Kumamoto-ben)

Comment ça va?   ドギャンですか。 dogyan’ desuka? 

(Au lieu de dō desuka, en japonais général)

C’est bien.   よかばい yokabaï. 

(Au lieu de iidesune, en japonais général)

Quelle surprise!   たまがった! tamagatta! 

(Au lieu de bikkuri shita!, en japonais général)

la patate douce;   からいも kara-imo 

(au lieu de satsuma-imo en japonais général)

la carotte;   にいじん nii-jin

(au lieu de ninjin en japonais général)

À bientôt à Aso pour de nouvelles aventures, moins scolaires mais toujours aussi folkloriques, c’est promis!

 

Nathalie

 

Le train d’Aso, qui amène nombre de gens à venir écouter le dialecte d’Aso.

 

 

カテゴリー: Blog en français, Recommandations   タグ: , , , , ,   この投稿のパーマリンク

Derniers articles du blog

2021.11.21

Kimura Tofu, la façon traditionnelle de mijoter les haricots de soja à Aso!

  Bonjour à tous, & ...

2021.11.21

Bus de longue distance depuis Aso, de l’aventure au mètre!

  Bonjour à tous, & ...

2021.11.14

Saigandenji, le temple fantôme d’Aso

  Bonjour à tous, & ...

2021.11.07

Quand la caldera d’Aso se remplit de nuages…

Bonjour à tous,   A ...

2021.10.31

Feuilles d’automne, les érables japonais annoncent la couleur!

  Bonjour à tous! & ...

Articles populaires